Episode 6 : Karaté road trip à Tokyo JKA

Episode 6 : Karaté road trip à Tokyo JKA

A peine sortie de l’avions et une petite nuit de sommeille dans notre hotel j’entrainé le groupe a travers la ville. Après 15 km de marche à vadrouiller dans le centre TOKYOITE, je dirige le group vers un dojo qui me fait rêver depuis des années. Des grands axes de la métropole nous nous délaçons pour doucement infiltrer des rues moins commerçante et plus pavillonnaire. Quand soudain ce profil ce bâtiment si mythique a mais yeux la JAPAN KARATE ASSOCIATION. Petit immeuble de trois étage qui n’a pas grand chose de particulier a première vue sauf un bandeau publicitaire qui annonce que nous sommes bien arrivés a la destination souhaitée. 

Après 2 3 selfi et photos de group, nous entrons dans le bâtiment. Couloir sombre sur notre gauche une vitrine avec divers objets retracent l’histoire de cette association, sur la droite une petite vitre en vers pour l’accueil donnant sur un grand bureau ou plusieurs personnes travaillés. Une dame nous parle on lui explique vaguement en anglais que nous venons pour le cours. J’avais prévenu la JKA plusieurs semaines à l’avance pour leur indiquer notre présence. Nous réglons la prestation 20 euros par personnes pour 1 cours. On vois tous de suite qu’il ont l’habitude des touriste et que la machine est bien huilé, mais tous le monde est très polie et serviable. On nous conduit jusque au vestiaire du deuxième étage, nous enfilons tous nos karaté gi sans vraiment savoir a quoi s’attendre. Les vestiaires sont très basiques vraiment rien de spécial. Un monsieur qui devait avoir dans les soixante quinze ans fessait des étirements dans le vestiaire déjà en tenu pour le cours. Nous le suivons jusqu’a la salle de cour. La nous y étions a la foi euphorique a la foi impressionné, émerveillé mais émotions partées vraiment dans tous les senses. J’esaillé de canaliser mais penser pour me focaliser que sur le lieu afin de m’inspirer le plus possible de l’ambiance général. Puis je foule le plancher je repense a toutes les vidéos que j’ai regardé sur youtube. Des milliers de karatéka qui ont travaillé la, la tonne de champion qui a dû laisser du sang et de la sueur sur ce parquet, les kata réalisé a la perfection, Monsieur Naka TATSUYA… 

Il y avait bien une quarantaine de pratiquant pour le cours, des canadiens, des suisses, des calédoniens… Pas beaucoup de japonais majoritairement des femmes et des enfants tous ceinture noir ou presque. Le cours allait etre fait par sensei OGANE Yutaro. Autant dire qu’avec le décalage horaire de 12H, le vol en avions, nos 15 kiloméres de marche je sentais que sa s’annoncé dur. Je regarde l’ambiance de notre groupe, je vois bien que tous le monde a des cernes et a mal au pied mais surtout que tous le monde en prend plein les yeux. Salut traditionnel a genoux sur le parquet pas d’explication pas de présentation vraiment très martial mais ces ce que nous attendions tous. L’homme âgée croisé dans les vestiaires prend l’échauffement en main. Puis nous enchainons sur du kihon plutot technique, mais voisin de droite et de gauche doivent avoir a peine 11 ans, et il porte déjà fièrement leur ceinture noire qui sont déjà plus usé que la mienne. Et croyez-moi il ne l’avait pas volé les techniques de kihon était appliqué a la perfection les déplacements étaient solide les mouvements esthétique et propre. Vraiment ça ressemblé à un vrai spectacle je crois que j’ai passé la majorité du cours a les observés. De mon coté personnellement je n’étais pas en pleine possessions de mais moyen jetlagué par le voyage j’ai plutôt subit, le cours je transpiré a grosse goute pour tous donner mais je sentais bien que la performance était pas au rendez vous. Nous finissons le cours par les 5 HEIAN toujours bien entouré de mais petites ceinture noir que je regardais du coin de l’oeil dérouler leurs katas. 

Fin du cours nous saluons le sensei fessons quelques photos et nous décidons de descendre d’un étage pour aller tester les makiwara. Après que tous le monde ai endurci les kentos nous décidons d’aller nous changer. Un cours enfants débuté et le vestiaire c’est rempli de petite tète brune haute comme trois pomme tous ceinture noir. Mais nous avions plus le temps, un autre cours de karaté nous attendais au Budokan... Je pence que ce soir la toutes l’équipe a très bien dormi ; )

Leave a Reply

* Name:
* E-mail: (Not Published)
   Website: (Site url withhttp://)
* Comment:
Type Code